Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 11:47

 

 

Titre : Doki Doki Universe

Genre : Aventure/Test de personnalité

Testé sur : PS3 (existe aussi sur Vita & PS4)

Sortie : 11 / 12 / 2013

Développeur : HumaNature Studios

Editeur : Sony

(Jeu uniquement disponible en téléchargement.)

 

PRESENTATION

Voici un titre étrange où l'on incarne un robot de compagnie (vous comprendrez) abandonné sur un astéroïde par sa famille humaine depuis plus de 30 ans. Finalement il est récupéré par une créature alien un peu bizarre qui va le mettre au défi de comprendre la psychologie humaine. Dès lors l'androïde va silloner la galaxie sur une monture loufoque, puis explorer les planètes qu'il croise afin d'en aider les habitants. Sans oublier les sages qu'il rencontrera sur de petits corps célèstes, qui le mettront à l'épreuve à leur manière.

 

LE POSITIF

 - Le graphisme : Une 2D façon dessin animé minimaliste qui fait mouche. Le graphisme est chatoyant, vif, coloré, et le tout est bourré d'humour. Le titre va certainement diviser la communauté des joueurs, cependant ces japoniaiseries assumées m'ont clairement plu.

 

- La bande son : Les musiques du jeu sonnent toujours juste. Qu'on évoque un univers tribal, futuriste, funky (oui oui) ou hip hop, et bien les compositions restent fraiches et amusantes. Du bon boulot pour nos oreilles. Si on y rajoute des sonorités bien marrantes lors des dialogues, alors il n'y a vraiment pas grand chose à critiquer si ce n'est la répétition de certains thèmes.

 

- L'atmosphère : Doki Doki Universe nous sort du stress quotidien et nous plonge dans un monde très peace, bourré de bonnes intentions et d'ondes positives. Le karma se renforce, grandit, puis explose dans une danse de couleurs psychédéliques absorbées finalement dans une danse joyeuse où Ying et Yang s'embrassent en noir et blanc. Vous n'avez rien compris ? Moi non plus, mais c'est génial. Sinon, les dialogues sont également réussis.

 

- La durée de vie : Plutôt pas mal puisque le titre se boucle en une dizaine d'heures si l'on prend son temps. Seul bémol à cette durée de vie : si certains aspects du titres poussent véritablement à avancer (cf. le point positif suivant), d'autres freineront le joueur (redondance, bugs, limites du gameplay, mais j'y reviens plus tard).

 

- Les quizz de personnalité : D'apparence anodins avec leurs questions futiles les quizz sont en fait, si on joue le jeu et que l'on répond vite et instinctivement, très bien pensés. Ils permettent de brosser le portrait psychologique du joueur de manière étonnamment précise. Si certains de vos amis jouent également à Doki Doki Universe vous pourrez alors avoir accès à certaines de ces données : amusant de confronter son ressenti sur une personne avec celui du titre d'HumaNature Studios.

 

LE NÉGATIF

- Les bugs : Malgré une technique assez simple qui rappelle avec joie les Parrapa The Rapper de l'époque, il faut bien signaler que le jeu ici présenté freeze régulièrement, que les collisions ne sont absolument pas bien gérées, et que les temps de chargement sont plus que longuets. Bizarre d'avoir affaire à cette technique foireuse alors que le design général est très réussi. Heureusement que le titre sauvegarde assez régulièrement, ce qui permet d'éviter de trop grosses catastrophes lors d'un plantage.

 

- La répétitivité : Les quêtes (c'est un bien grand mot) que vous devrez accomplir tout au long de Doki Doki se résument à parler avec des pnj, puis à leur apporter un objet. Et voilà... L'exploration est limitée à chercher des cadeaux derrière certains pans du décors. Voilà, voilà.

 

- Les dlc : Là c'est franchement du foutage de gueule. Le mode Quizz Party entre amis est à acheter, des planètes à dévérouiller (mais donc déjà présentes dans le jeu) également, et des avatars inutiles aussi.

 

AU FINAL

Définitivement original, totalement déjanté, et plutôt intelligent dans le propos le bébé d'HumanNature Studios n'en est pas pour autant un incontournable. Ses soucis d'optimisations, sa politique de dlc détestable, et son manque de profondeur en tant que jeu vidéo (parce que, je le répète, les tests de personnalité sont très bons) font qu'il risque de décevoir pas mal de joueurs. Ceux qui sauront passer outre des points négatifs tout de même assez importants découvriront un titre attanchant et franchement différent. Un jeu semble-t-il destiné à celles et ceux qui ont développé leur cerveau droit plus que de raison, faisaint preuve de romantisme et d'un attrait naturel pour la science-fiction. Mais je m'égare :)

 

UNE NOTE ?

14/20

 

DES IMAGES

 

Les gauchers ! Tout s'explique !

 

 

Faites votre choix, soyez rapide !

 

 

Certaines situations confinent au burlesque

 

Partager cet article
Repost0

commentaires