Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 14:57

jaquette-aliens-colonial-marines-playstation-3-ps3-cover-av.jpg

 

Titre : Aliens Colonial Marines

Testé sur : PS3

Sortie : 12.02.2013

Dévelopeur : Gearbox Software

Editeur : SEGA

 

 

PRESENTATION

 

Enfin !

C’est après 6 longues (et chaotiques) années d’attente que débarque le titre qui semble capable de réconcilier la créature d’H.R.Giger avec l’univers du jeu vidéo.

Aliens Colonial Marines se déroule juste après les évènements qui ont conduit Ellen Ripley à s’éjecter dans l’espace en compagnie d’une enfant fragile mais maline (Newt) ainsi que d’un soldat qui ne na laisse pas de marbre (le solide Dwayne Hicks). Leur mission fut un désastre et les Aliens ont massacré le reste des militaires et des colons qui séjournaient sur LV-426.

Si les gars de Gearbox Software ont promis un scénario qui se situerait entre Aliens, Le Retour et Alien3, ils ont plutôt réalisé un opus inspiré par l’univers d’Alien, fidèle à tout plein de détails (ambiance sonore et visuelle, rythme, action) du deuxième film introduisant les xénomorphes.

Quelques incohérences scénaristiques l’empêchent d’être réellement le lien tant attendu entre les films James Cameron et de David Fincher.

En gros vous incarnez un soldat de l’élite des Marines qui vient en mission de sauvetage après avoir intercepté le message de détresse de Hicks. Des gros bras en pagaille, bien armés, qui viennent buter de l’extraterrestre au sang d’acide.

Du bourrin qui tache comme dans Aliens, Le Retour en somme…

 

LE POSITIF

 

- L’ambiance sonore : la musique est digne de la saga Alien, toute en finesse et en grandiloquence. Stressante quand il faut, discrète là où ça s’impose. Les bruitages sont ultra fidèles également. Que ce soit au niveau des armes comme le Pulse Rifle, ou du célèbre radar à détecteur de mouvements, il n’y a rien à redire. La VO est excellente, et la VF reste indigeste tout du long.

- Le fan service : le jeu fourmille de références à la saga sur laquelle il s’appuie. Trouver la poupée de Newt, le Facehuger mort avec lequel on tenta de piéger Ripley, la mitrailleuse de Vasquez, voilà quelques uns des plaisirs que le fan rencontrera.

- Le tout action assumé : c’est de la logique pure. Si Alien et Alien3 se prêtent à un univers survival-horror il faut bien avouer que Aliens, Le Retour tend quant à lui vers du massacre généralisé.

- Le multijoueur : les modes de jeux sont peu nombreux mais réussis, une fois le gameplay xénomorphe acquis c’est du régal.

- Les armes : pas de galère de munitions. Vous pouvez emporter toutes les armes sur vous, et les customiser en prenant du grade. Old school et bienvenu.

- Le framerate : 60 images par seconde c’est cool sur console de nos jours !

 

LE NÉGATIF

 

- Le graphisme : clairement daté, voire obsolète, le graphisme du bébé de Gearbox est indigne des productions triple A d’aujourd’hui. Les animations sont rigides, les textures sont faiblardes, bref c’est pas terrible du tout. Dommage car les premières vidéos de gameplay laissaient attendre bien mieux…

- La linéarité : si vous n’êtes pas un fan de la saga Alien vous serez certainement rebutés par la progression de l’aventure solo. Des couloirs, des aliens, des agents de la Weiland Yutani, le tout entrecoupé de cinématiques sympathiques mais moches. Assez limité à l’heure des Far Cry 3 ou de Borderlands 2.

- La VO ou la VF : encore un jeu qui ne laisse pas le choix aux gamers. A moins de configurer votre console afin de pouvoir bénéficier de la VO (excellente et sous titrée en Anglais) vous devrez vous contenter de dialogues peu inspirés, qui tombent souvent à plat la faute à des doubleurs complètement à côté de la plaque. Sur Blue Ray, et même sur dvd, on est en droit d’attendre d’avoir le choix de la langue et des sous-titres.

 

AU FINAL

 

Aliens Colonial Marines est une petite déception pour tous ceux qui l’attendaient comme le messie d’une créature qui méritait mieux que les adaptations précédentes en matière de JV. Cependant certains prendront leur pied à parcourir les tunnels infestés de monstres agressifs, surtout s’ils adhèrent à l’univers des films qui ont inspiré les développeurs. Loin d’être excellent ACM n’est pas non plus un ratage total. Il reste un jeu correct, pas vraiment fini sur certains aspects, capable d’emporter quelques joueurs bon public dans un monde hostile l’espace d’une dizaine d’heures. Les autres passeront sûrement leur chemin en ricanant.

 

 

UNE NOTE ?

 

13/20 (pour les fans)

 

9/20 (pour les autres)

 

 

ILLUSTRATIONS

 

aliens-colonial-marines-playstation-3-ps3-1360851758-055.jpg

No friendly fire !

 

aliens-colonial-marines-playstation-3-ps3-1360851758-060.jpg

Qui vole un oeuf...

 

aliens-colonial-marines-playstation-3-ps3-1360851758-068.jpg

La vie en rouge

Partager cet article
Repost0

commentaires