Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 13:59

Etta-James-Come-a-Little-Closer--2004-.jpg

 

 

 

 

 

Année d'enregistrement : 1974

Artiste : Etta James

Label : CHESS

Genre : Blues, Funk, R&B

 

 

Attention à la perle rare !

 

Cet album, le douzième enregistré en studio par Etta James, est de ceux qui ne laissent pas de marbre. Il est même plutôt du genre à figurer en très bonne position dans une collection léchée de blues teinté de funk, et de jazz New Orleans.

 

En pleine période d'auto-destruction avec ses abus de substances interdites, Etta a le moral au plus bas lorsqu'elle s'apprête à enregistrer Come A Little Closer.

 

Pas évident d'être pleinement concentrée sur la musique alors que son corps réapprend à vivre de manière plus saine, que le manque se fait sentir, que l'âme subit des tourments profonds et déchirants.

D'ailleurs le projet a failli tomber à l'eau à de nombreuses reprises pour finalement sortir sans avoir le succès qu'il méritait à l'époque. La raison est toute simple : la mode musicale à cette période allait plutôt vers un jazz souple et calme. Or Come A Little Closer transpire les émotions brutes (brutales?) et l'énergie d'une chanteuse qui trouve finalement un support où faire rejaillir toutes les frustrations qui l'assaillent.

 

Les arrangements sont magnifiques, carrés comme jamais, et ce qui aurait pu être un exercice casse gueule en perdition devient une pépite de justesse. On sent qu'autour d'Etta ça ne rigole pas, le niveau est tellement poussé à son paroxisme lorsque la chanteuse laisse parler ses émotions que le backing se doit d'assurer totalement.

Un peu comme si les musiciens soutenaient Etta dans sa furieuse tempête intérieure.

 

Il y a de tout dans cet album. De la bonne funk bien rythmée, du jazz mélancolique, du blues, et du R&B au sens noble du terme.

 

Et puis il y a la voix d'Etta. Ce tymbre inoubliable, cette rage sous-jacente, cette tristesse presque euphorisante tant elle est puissante : rarement on aura tant perçu le malaise chez une artiste capable de nous secouer dans tous les sens avec une intensité de chaque instant.

 

Un disque cinq étoiles, c'est certain.

 

Tracklisting :

 

Out On The Street Again

Mama Told Me

You Give Me What I Want

Come A Little Closer

Let's Burn Down The Cornfield

Power Play

Feeling Uneasy

St. Louis Blues

Gonna Have Some Fun Tonight

Sookie Sookie

Lovin' Arms

Out On The Street Again (sigle edit)

 

Etta-James-853x1024.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires