Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 11:18



On l'attendait depuis quelques temps cette soirée dub près de Toulouse ! Le reggae était un peu en berne dans la région et ce ne sont pas les affiches annoncées au Phare, à Tournefeuille, qui attiraient notre attention tant la sono de cette salle est vraiment déplorable !
Cependant une Dub Station au Bikini, avec son acoustique incroyable et sa capacité à attirer les foules, dont les guests Kanka et monsieur King Shiloh sont des références de dub qu'il soit électro ou roots : ça faisait saliver d'avance !

Arriver au Bikini et trouver le parking rempli, des gens partout en train de balancer du son en attendant que la soirée ne débute vraiment c'est déjà un plaisir. Du monde, ahhhhh ça oui il y en avait hier soir inna di Dub Station !
Une fois rentré, après avoir croisé quelques visages familiers, on rentre dans la salle où un mur, que dis-je une montagne, d'enceintes nous attendent ! King Shiloh, qui clôturera la soirée, a amené son matos et ça ne rigole pas du tout ! Serious times en perspective !

En guise de première partie le ton est donné par "WebCam Hi Fi", un sound system qui s'inscrit dans la grande tradition des recettes qui fonctionnent : un selectah efficace, un toaster rub a dub à l'ancienne et un sax bourré d'effets.
Les riddims s'enchainent avec plaisir, la tension monte doucement, on a même droit à quelques envolées vraiment plus que sympathiques qui rappelent, entre autre, les sons de Junior Cony lorsqu'il se produit avec Mister Irie !
Mission accomplie pour "Web Cam Hi Fi" puisque le public est bouillant lorsque se présente Kanka : on sent les basses vibrer jusqu'à Kingston ou quoi ?!

Kanka débarque donc avec sa panoplie de sons variés : dub électro pour commencer ! Inspiration puisée dans la tech et la jungle pour le plus grand plaisir d'une fosse joyeuse et enfumée, dont certains membres restent perchés devant les enceintes pour vibrer au son de ces basses énormes. Jolies filles, bonne ambiance, sourires, jumps de partout, tout se déroule pour le mieux sur la sélection de Kanka ! Et petit à petit on nous emmène vers un son plus roots, avec des flows ragga qui viennent s'écraser sur des instrumentaux dub super classes. Morceaux alléchants, ambiance de feu, show visuel planant : tout va pour le mieux et on sent même que la température commence à grimper sévère au fur et à mesure que les tracks défilent ! Saluons la prestation hyper efficace de Kanka qui sait fédérer autour de lui les rastas, les teufeurs, mais aussi un public beaucoup plus large attiré par les basses surpuissantes qu'il nous balance à la face !

Et tout d'un coup un énorme "Jah Rastafari" se répercute dans le mur d'enceintes, la vibe devient tout de suite beaucoup plus roots, le grand King Shiloh est arrivé sans faire de bruit et s'apprête à enchaîner les murderer tunes jusqu'à très tard dans la nuit. Une prestation danstesque avec une sélection de riddims toujours plus efficaces et dansants, où le flow de son toaster vient écraser la foule avec son énergie et son timbre rauque qui en ferait trembler plus d'un. Les murs tremblent justement, la salle s'enfume, la fosse ondule comme jamais, les corps et les esprits se laissent emporter au loin par l'efficacité du set interminable de King Shiloh. Quel bonheur de retrouver le Bikini surtout avec une prestation aussi big que celle de ce soir !

Un peu plus de six heures de son pour une Dub Station maitrisée, voilà qui met du baume au coeur en ce début d'hiver. Hier c'était un peu la Jamaïque à Toulouse, et franchement qui viendrait s'en plaindre à part ceux qui rêvent d'un débat sur l'identité nationale ?! 

Yahhhhhhh Man !

Un petit aperçu du King Shiloh Sound System :



Et maintenant place aux WebCam Hi Fi :
















Partager cet article
Repost0

commentaires