Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 14:49
http://www.sudplanete.net/_uploads/images/disques/cd_1660.jpg
Découvrez la playlist Idrens vol 2 avec The Viceroys


Sortie : 13 octobre 2008
Label : Makasound
Genre : Reggae, roots, nyahbingy


Le retour du roi ! Depuis quelques années maintenant le label Makasound a réhabilité des chanteurs reggae disparus de la scène alors que leur talent n'attendait que de refaire surface. En fer de lance de cette résurrection le guitariste Earl "Chinna" Smith qui arpentait les plus célèbres studios jamaïquains depuis des lustres où il était amené à côtoyer des artistes réputés comme Jah Thomas, Jackie Mittoo, ou Ranking Toyan.

Ce deuxième volume de Chinna Smith & Idrens ne peut pas apparaître comme une surprise tant les productions estampillées Inna De Yard se sont succédées ces derniers temps. Il s'agit donc de continuité dans l'âme roots des origines, avec un son enregistré tel quel chez monsieur Chinna Smith. Et dès les premiers accords on retrouve ce grain sonore si particulier qui fait mouche à chaque fois.

Tout l'intérêt des sessions Idrens vient du fait qu'on peut y découvrir de nouvelles voix, des artistes sur la pente ascendante qui, portés par des musiciens confirmés, se plongent dans un mode de fonctionnement beaucoup plus roots que ceux des studios modernes. On y voit donc Derajah (ou Jah Youth), Matthew McAnuff ou Emmanuel I partager l'affiche avec Kiddus I, les Viceroys et les Congos.

Le résultat est sans appel : treize titres excellents, capables de surfer sur les vibrations soul, reggae, ou nyahbingy. On appréciera plus particulièrement quelques pistes comme à l'habitude. Le "Who yeah yah" de Derajah prend aux tripes et rappelle les influences modernes du bonhomme (ragga youth !). Un titre incandescent qui peut vite tourner en boucle sur une chaîne. Tout comme le superbe "Can't stop the Youths" de Binghy Carlton & Patrick Andy. Euphorique, dynamisante, cette chanson mérite vraiment le détour. Pleine d'une énergie revendicatrice cette compo' se montre clairement indispensable pour tout amateur de reggae engagé, festif et entraînant. Soulignons aussi la prestation de Matthew McAnuff dont le timbre s'impose naturellement pour un "Be Careful" convainquant. Posé, chantant, légèrement nostalgique, Matthew balance un constat sans équivoque sur notre époque sombre avec flegme et une pointe de nonchalance bien appréciable.

La présence des Viceroys, des Congos, ou encore des Mighty Diamonds sur d'autres chansons ne fait que confirmer une chose : ces sessions Inna De Yard sont un délice de chaque instant. A chaque écoute c'est un nouveau soleil qui éclaire les visages, l'été semble revenir plus rapidement que jamais, et les têtes se balancent langoureusement au rythme de ces percussions intemporelles.


Tracklisting :
01 Harvest Uptown, Famine Downtown (Earl Chinna Smith)
02 Be Careful (Matthew McAnuff)
03 Graduation in Zion (Kiddus I)
04 Rebel (Barry Merger Ford)
05 Who yeah yah (Derajah)
06 Detours (The Viceroys)
07 Greater (Emmanuel I)
08 Fade Away (Earl Chinna Smith)
09 Gnashing of Teeth (The Mighty Diamonds)
10 Can't stop the Youths (Binghy Carlton & Patrick Andy)
11 Thiefs in the Vineyard (The Congos)
12 Six Strings (Earl Chinna Smith)
13 Yahoo (The Viceroys)



Partager cet article
Repost0

commentaires

S
<br /> Old school sound ça se sent... ms ça ne sent pas que ça ! Jah spirit ! respect grave !<br /> <br /> <br />
Répondre