Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 15:44

http://oldies-french-anglais-italiens1.vip-blog.com/medias/0307/oldies-french-anglais-italiens1-vip-blog-com-359740Ethiopians%5B1%5D.jpg

 

 

 

 

 

On peut avancer l'année de 1965 comme celle qui vit se créer le groupe de musique roots légendaire nommé The Ethiopians. Leonard Dillon enregistre alors 4 titres pour le célèbre Clement 'Coxsone' Dodd alors qu'il vient de s'installer à Kingston après avoir quitté sa ville d'origine Port Antonio. Signe encourageant, ce sont les Wailers qui assurent le backing sur trois de ces pistes : le projet de Dillon de monter un vrai groupe vocal les intéresse fortement.

 

Après avoir rencontré Stephen Taylor et Aston 'Charlie' Morris et véritablement baptisé le groupe The Ethiopians Dillon emmène tout ce beau monde au Studio One de monsieur Coxsone pour enregistrer des titres qui feront frémir le public jamaïquain comme "Dun Ded A' Ready", "For You" ou encore "(I'm a) Free Man".

 

La musique ska et reggae (roots!) des Ethiopians traverse également les océans lors de la sortie du titre "Train To Skaville" qui se permet d'entrer dans les charts pop anglais à la 40ème place lors de l'automne 1967.

 

En 1968 le groupe enregistre le très populaire "Everything Crash" sur un riddim de Bobby Aitken & The Carib-beats puis une série de 45 tours qui feront date ("Hong Kong Flu", "Woman Capture Man", "My Testimony"). 

 

Les producteurs les plus fous et les plus talentueux travailleront avec les Ethiopians sur de nombreux projets. On répertorie des collaborations avec Lee Perry, Coxsone Dodd, Duke Reid, Joe Gibbs, Rupie Eward ou encore Sonia Pottinger: rien que ça !

 

Pourtant dès 1974 c'est un son plus dur qui commence à dominer la Jamaïque avec l'avènement des deejays et le groupe connait un vrai frein dans sa carrière. Taylor, Dillon et Morris vivent principalement de petits boulots. La mort de Taylor, renversé par un véhicule en 1975, scelle la fin des Ethiopians comme groupe actif de la scène reggae.

 

Ils laissent derrière eux une tripotée de tubes bien roots que tout le monde freudonne souvent sans même savoir à qui l'on doit ces mélodies imparables.

 

Et oui The Ethiopians est bien l'un des plus grands groupes vocaux de reggae qu'ait connu la Jamaïque et le monde : il ne reste plus qu'à dévorer leur son maintenant et à en profiter tant cette musique est agréable.

 

 

 

 

Dillon s'invite au concert des Itals :

 


 

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

E
<br /> merci pour la video :D<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> De rien ! La qualité est moyenne mais ça met dans l'ambiance !<br /> <br /> <br /> rooooots<br /> <br /> <br /> <br />