Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 14:49
http://www.sudplanete.net/_uploads/images/disques/cd_1660.jpg
Découvrez la playlist Idrens vol 2 avec The Viceroys


Sortie : 13 octobre 2008
Label : Makasound
Genre : Reggae, roots, nyahbingy


Le retour du roi ! Depuis quelques années maintenant le label Makasound a réhabilité des chanteurs reggae disparus de la scène alors que leur talent n'attendait que de refaire surface. En fer de lance de cette résurrection le guitariste Earl "Chinna" Smith qui arpentait les plus célèbres studios jamaïquains depuis des lustres où il était amené à côtoyer des artistes réputés comme Jah Thomas, Jackie Mittoo, ou Ranking Toyan.

Ce deuxième volume de Chinna Smith & Idrens ne peut pas apparaître comme une surprise tant les productions estampillées Inna De Yard se sont succédées ces derniers temps. Il s'agit donc de continuité dans l'âme roots des origines, avec un son enregistré tel quel chez monsieur Chinna Smith. Et dès les premiers accords on retrouve ce grain sonore si particulier qui fait mouche à chaque fois.

Tout l'intérêt des sessions Idrens vient du fait qu'on peut y découvrir de nouvelles voix, des artistes sur la pente ascendante qui, portés par des musiciens confirmés, se plongent dans un mode de fonctionnement beaucoup plus roots que ceux des studios modernes. On y voit donc Derajah (ou Jah Youth), Matthew McAnuff ou Emmanuel I partager l'affiche avec Kiddus I, les Viceroys et les Congos.

Le résultat est sans appel : treize titres excellents, capables de surfer sur les vibrations soul, reggae, ou nyahbingy. On appréciera plus particulièrement quelques pistes comme à l'habitude. Le "Who yeah yah" de Derajah prend aux tripes et rappelle les influences modernes du bonhomme (ragga youth !). Un titre incandescent qui peut vite tourner en boucle sur une chaîne. Tout comme le superbe "Can't stop the Youths" de Binghy Carlton & Patrick Andy. Euphorique, dynamisante, cette chanson mérite vraiment le détour. Pleine d'une énergie revendicatrice cette compo' se montre clairement indispensable pour tout amateur de reggae engagé, festif et entraînant. Soulignons aussi la prestation de Matthew McAnuff dont le timbre s'impose naturellement pour un "Be Careful" convainquant. Posé, chantant, légèrement nostalgique, Matthew balance un constat sans équivoque sur notre époque sombre avec flegme et une pointe de nonchalance bien appréciable.

La présence des Viceroys, des Congos, ou encore des Mighty Diamonds sur d'autres chansons ne fait que confirmer une chose : ces sessions Inna De Yard sont un délice de chaque instant. A chaque écoute c'est un nouveau soleil qui éclaire les visages, l'été semble revenir plus rapidement que jamais, et les têtes se balancent langoureusement au rythme de ces percussions intemporelles.


Tracklisting :
01 Harvest Uptown, Famine Downtown (Earl Chinna Smith)
02 Be Careful (Matthew McAnuff)
03 Graduation in Zion (Kiddus I)
04 Rebel (Barry Merger Ford)
05 Who yeah yah (Derajah)
06 Detours (The Viceroys)
07 Greater (Emmanuel I)
08 Fade Away (Earl Chinna Smith)
09 Gnashing of Teeth (The Mighty Diamonds)
10 Can't stop the Youths (Binghy Carlton & Patrick Andy)
11 Thiefs in the Vineyard (The Congos)
12 Six Strings (Earl Chinna Smith)
13 Yahoo (The Viceroys)



Partager cet article
Repost0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 13:16
terradactyl.jpg

Sortie : Août 2009
Label : Import/Anticon
Genre : Abstract Hip-Hop


Ah la célèbre petite fourmi qui symbolise à elle seule l'un des meilleurs labels de hip hop expérimental aux Etats-Unis est de retour ! Quel plaisir de chiner dans les bacs puis d'entrapercevoir ce petit signe de ralliement qui pincera légèrement le coeur de tous les fans d'Alias et d'autres artistes un peu fous lancés par Anticon.

Serengeti & Polyphonic débarquent donc sur le label Anticon afin de présenter leur deuxième album. Ce "Terradactyl" n'a vraiment rien de préhistorique et c'est même plutôt vers le futur qu'il lorgne. Le duo confirme son talent à proposer des univers décalés et étranges, puisant dans le hip hop mais également dans le folk, le rock indé et l'électro minimaliste. On navigue donc entre des atmosphères feutrées, où technologie et acoustique se mêlent avec brio ("Playing In Subway Stations", avec le chant et la guitare de Renee Louise Carafice), et des titres plus bizarres comme ce "Bon Voyage" qui ouvre l'album de manière décalée, froide, et pourtant hypnotisante.

Serengeti & Polyphonic offrent des compositions surprenantes où les instruments (harpe, guitare, accordéon, violon, contrebasse) viennent contrebalancer le côté mystique des envolées électroniques choisies par le duo. Et sur ces instru' que certains pourront mettre un peu de temps à assimiler (mais pas à apprécier) se posent des flows extraordinairement planants. Entre slam et rap rien n'est définitif. Les titres jonglent entre différents styles avec brio, mais toujours avec cette fidélité aux atmosphères prônées par Anticon. Des atmosphères résolument urbaines, carrément obscures, toujours surprenantes où l'on retrouve avec plaisir des invités comme Buck 65 ("La La Lala") ou Doseone ("Steroids").

Deux perles rares viennent soutenir le projet. "My Negativity" fait penser au meilleur du label à ses débuts avec des effets qui rappellent "The Other Side Of The Looking Glass" d'Alias, un morceau parfait. Puis "Dawn Under The Bridge", toujours avec Renee Louise Carafice, d'une douceur inégalée depuis longtemps, et d'une inventivité qui fait du bien tout simplement.  

"Terradactyl" est un ovni du monde hip hop mais on n'en attendait pas moins de la part de Serengeti & Polyphonic surtout sur le label à la petite fourmi. Inclassable, pas forcément accessible, il n'empêche que cet album saura se faire une place bien au chaud parmi les meilleures productions récentes. Une production à découvrir et à écouter pour très longtemps.

Tracklisting :
01 Bon Voyage
02 Playing In Subway Stations
03 Move!
04 My Negativity
05 Cleveland
06 Steroids (ft. Doseone)
07 Patiently
08 Call the Law
09 La La Lala (ft. Buck 65)
10 My Patriotism
11 Dawn Under The Bridge
12 Calliope


Extraits de l'album :

"My Patriotism" :



"My Negativity" :





Vous voulez en savoir plus ? LIEN VERS LE MYSPACE DE SERENGETI & POLYPHONIC
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 10:54
http://www.lebikini.com/conf/temp/mini_600_programmation_fly-tds4-web2.jpg
Lieu : Le Bikini, Ramonville
Date : 13/02/2010
Genre : dub, electro, roots
Tarif : 12 euro en prévente

Les murs du Bikini tremblent encore de la prestation tout juste énorme de Kanka et King Shiloh lors de la dub station précédente.

Cette fois ci arrivent d'Angleterre les Bush Chemists forts de leur réputation, de pionniers de la scène dub outre-Manche. Aussi réputés que Zion Train ou Iration Steppas les Bush Chemists seront accompagnés par l'un de leurs premiers toasters en la personne du charismatique King General.



Ital Sounds arrivera avec Ras tweed au micro pour une recette qui mélange dub roots et dub electro. La recette classique avec un selectah, des tunes exclusives, et un flow impabable devrait faire bouger la fosse du Bikini sans aucun problème. Avec 18 kilos de son ça va le faire !!!

LIEN VERS LE MYSPACE D'ITAL SOUNDS !


Dub Machinist est français et sillonne les routes musicales mondiales en proposant des sets énergiques où les grosses basses dub viennent écraser la foule pour la mettre en transe.



Voici donc une soirée incontournable qui se prépare ! Musicforyourmind ira bien sûr jeter un oeil avisé sur cette nouvelle dub station toulousaine.

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 13:25
http://c4.ac-images.myspacecdn.com/images02/16/l_79db1c19e26446bd933ea5a103b024cb.jpg



Avec trois albums excellents à son actif Kanka est devenu l'un des fers de lance de la scène dub francophone.

Clairement orientée dancefloor la musique de Kanka s'appuie sur les origines jamaïquaines de la musique dub mais elle puise également dans le vivier anglais où le grime, la dubstep, ou encore la drum'n'bass continuent de faire des ravages lors de soirées endiablées.

Kanka voyage souvent (Mexique, Slovénie, Belgique, Italie, ...) afin de faire découvrir au maximum de monde ses créations faites de grosses basses énergiques, de samples roots, dans un style percutant et efficace !

On a pu également croiser la route de Kanka lors de nombreux festivals dub comme la fameuse Dub Station toulousaine ou le Télérama Dub Festival, mais aussi au Reggae Sun Ska.

Discographie :
2005 - "Don't Stop Dub"
2006 - "Alert"
2009 - "Sub.Mersion"

Vous voulez en savoir plus ? Lien vers le Myspace de Kanka.

Kanka en live :


Si vous aimez Kanka vous aimerez également King Tubby, Junior Cony, ou Vibronics !



Partager cet article
Repost0
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 12:01
http://c2.ac-images.myspacecdn.com/images01/7/l_7646b68da8f4aafc848e3a2505c948a9.jpg



Natural Elements est  à l'origine un collectif d'artistes évoluant en solo qui se sont regroupés sous les couleurs du producteur Charlemagne en 1993.

Le line-up original comprenait Mr Voodoo, L-Swift, KA, G-Blass, Howie Smalls et The InTimidator. En 1995 Natural Elements devient un groupe à part entière, et voit l'arrivée d'un nouveau Mc en la personne de A-Butta.

Finalement l'ossature du groupe s'articulera autour de A-Butta, L-Swift et Mr Vodoo, et balancera pour commencer les deux singles accrocheurs que sont "Livin It Up" et "Bust Mine". Quelques maxis et mixtapes plus tard Natural Elements commence à faire des vagues et à se construire un socle de fans assez solide.

Le nombre incalculable de prestations de haut niveau du trio New Yorkais au sein du mouvement hip hop underground pousse le Label Tommy Boy Black à enregistrer et à diffuser le single "2 Tons" en 1999. 
Et c'est là que tout part en vrille...
Des différents entre le groupe et le label plombent le projet, pour finalement voir tous les concepts d'album tomber à l'eau les uns après les autres...jusqu'à il y a peu.

Après une décennie à prendre la poussière l'album des Natural Elements a enfin pu voir le jour. Et oui on peut dès à présent profiter des Natural Elements avec l'album "1999 : Ten Year Anniversary".

Un freestyle des Natural Elements :


Partager cet article
Repost0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 11:03
http://b1.ac-images.myspacecdn.com/01135/15/43/1135783451_l.jpg


Formé en 2002 "les Gourmets" est un groupe de rap français aux recettes bien originales et épicées.
Assez proches d'un TTC à ses débuts les Gourmets lorgnent vers un rap aux teintes électroniques sur lesquelles sont distillées des paroles acerbes sur le monde d'aujourd'hui.
Mais il y a comme une lueur d'espoir dans les chansons du groupe, grâce à un humour décapant et des jeux de mots en veux tu en voilà qui pourront rappeler également à certains un autre groupe issu de la scène francophone : les Svinkels !

Krimen, Bonetrips, Liqid, Tcheep, et Morbac ont sorti un premier album vraiment excellent en 2006. "Trop jeunes pour mûrir" permet d'apercevoir toutes les facettes des Gourmets à travers un menu digeste, parfaitement équilibré, plein de saveurs politiquement incorrectes. Titres engagés et auto-parodiques s'enchaînent avec délice.

Leur dernier projet est disponible gratuitement et s'intitule "Tout doit disparaître".

Vous pouvez télécharger librement le dernier projet des Gourmets en suivant simplement ce lien !

Vous voulez en savoir plus ? Lien vers le Myspace du groupe.


Un clip des Gourmets rien que pour vous :


"Fait tourner la weed" en live :





Partager cet article
Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 16:36
numerisation0005.jpg

Bien le bonjour nobles visiteurs !

En répondant le premier  à ces cinq questions (de manière correcte) vous pouvez  gagner  l'album de Ben Sharpa qui fait une entrée fracassante dans le monde du hip hop. En fait les trois plus rapides seront départagés par un tirage au sort.

En avant pour le quizz, il suffit d'envoyer les bonnes réponses à oliviersymboledepaix@gmail.com, ou bien de laisser vos réponses dans la rubrique commentaire de cet article !

Le gagnant sera mis au courant via le site d'ici une dizaine de jours !

Jouez bien !

Question 1 : Ben Sharpa est originaire d'un pays qui organisera la Coupe du Monde de football très bientôt. Il s'agit de :
A- Groland
B- L'Afrique du Sud
C- L'Irlande
D- Tatooine

Question 2 : Le 16 décembre en Afrique du Sud est célébré ?
A- Le jour de l'élection de Nicolas Sarkozy
B- L'élection de Miss South Africa
C- La fête de la réconciliation
D- La mort de maître Kenobi

Question 3 : L'Afrique du Sud possède des frontières communes à de nombreux pays. Quel est donc le pays qui partage avec elle la plus longue frontière terrestre ?
A- Le Japon
B- La Namibie
C- Le Botswana
D- Coruscant

Question 4 (et oui déjà !) : L'Afrique du Sud organisa une Coupe du Monde en 2003. Il s'agissait de quelle discipline ?
A- Basket
B- Rugby
C- Cricket
D- Combat de sabres lasers

Question 5 : Quel est le blog musical le plus sympa à ce jour puisqu'il peut vous faire gagner l'album de Ben Sharpa ?
A- Musicforyourmind
B- 1234yourmind
C- Je ne vois vraiment pas
D- ObiWanforyourmind



 
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 08:05
numerisation0003.jpg



Label : Verve
Année : 1968
Réédition : 1998

Bien avant que la mode ne soit à l’Orient, aux sushis, et au porc au caramel, un musicien de formation jazz a parcouru le monde asiatique à la recherche de la sagesse et de son expression musicale. C’est en 1959 que Tony Scott, clarinettiste jazz expérimental, quitte les Etats-Unis afin de s’accomplir au contact de nouvelles cultures. Il passe au Japon, en Indonésie, Malaisie, Singapour, Thaïlande, Hong Kong, Taiwan, Vietnam, Bandung, Bali…au cœur du zen, de la sagesse, du boudin, euh du Bouddha, pardon du Bouddha oui…

 

Tony Scott, à la clarinette donc, est accompagné du grand Collin Walcott au sitar pour une session mémorable enregistrée à New York en plein hiver 1968. La musique qui sort de cette rencontre, avec toutes les expériences mystiques qu’a vécu Tony Scott, est d’une plénitude absolue. On se croirait dans un temple aux façades décharnées, perdu au cœur d’une montagne sacrée, où l’encens brûle tout autour de nous. L’atmosphère est propice au calme qui nous permet de méditer, de reposer nos sens, pour mieux se concentrer sur nôtre esprit libre de vagabonder dans le cosmos et la philosophie.

Tony Scott a découvert la musique du Grand Orient avec crainte et respect. La reproduction qu’il en fait laisse perplexe tant elle transpire le vrai, tant elle est authentique, à des années lumières de la musique pseudo relaxante des boutiques vanouze qui se prétendent être les nouveaux temples de la méditation urbaine.

Dès les premiers souffles, dès les premières notes, l’auditoire est transporté…

Tout au long des neuf titres qui jalonnent ce « Music For Yoga Meditation and Other Joys » le corps se relaxe, réapprend à se laisser aller, à se faire plus discret…

Où suis-je ? Mon cerveau est-il intact ? Allez vous enfin écouter Tony Scott ? Carla sait-elle chanter ? Je ne sais pas, je ne sais plus, la fiction dépasse largement la réalité sordide du monde qui nous entoure…


Tracklisting :
1.         Prahna-Life Force
2.         Shiva-the Third Eye

3.         Samadhi-Ultimate Bliss

4.         Hare Krishna-Hail Krishna

5.         Hatha-Sun and Moon

6.         Kundalina-Serpent Power

7.         Sahasrara-Highest Chakra

8.         Triveni-Sacred Not

9.         Shanti-Peace

 

 

Un extrait de concert de Tony Scott :

 

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 16:02
4225595436_aa4a6eb204.jpg
"Les gens passent. Certains ne reviendront pas..."



Chanteuse née d'une mère américaine et d'un père mexicain Lhasa a commencé à chanter en reprenant des standards de jazz et de blues avant de s'orienter vers un style original mêlant rock, musiques latines et tradition gitane.

Son premier album ("La Llorona", 1998) intégralement chanté en espagnol fut un grand succès et s'est écoulé à plus de 700.000 unités. A cette période Lhasa suit d'ailleurs ses soeurs qui sillonnent l'Europe avec le cirque Pocheros. C'est en France et au Canada que l'album a le plus marqué les auditeurs...

Puis Lhasa part s'installer à Marseille pendant un peu plus de deux années où elle prépare son futur enregistrement. De retour au Canada, où elle réside depuis pas mal de temps, notre chanteuse métissée se met à enregistrer "The Living Road"  où elle chante en français, en espagnol et en anglais. Cette production sera considérée par les critiques comme une des meilleures sorties de world music et les fans seront comblés.

En 2009 sort un album éponyme moins conforme aux attentes du public habituel de Lhasa, si les critiques reconnaissent une certaine originalité au projet il ne fait aucun doute cependant que l'artiste devra aller défendre son dernier album à travers les salles de la planète.

Malheureusement un cancer du sein tenace emporte Lhasa au premier jour de l'année 2010, restent ses albums pour nous réchauffer le coeur en ce début d'année plutôt tristounet...

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 16:09
numerisation0002-copie-1.jpg



Découvrez la playlist Reggae sunshine for 2k10 avec Sugar Minott


Musicforyourmind souhaite une joyeuse année 2010 à tous ses visiteurs.

Pour ce faire voici un playlist reggae inspirée, vous y trouverez des sonorités roots de la vieille école mais aussi, en proportion égale, des titres new roots qui prouvent la vitalité de cette musique venue des îles qu'on aime tant !

Alors profitez en pour vous poser et laisser votre esprit vagabonder afin de découvrir les vraies résolutions que vous serez capables de tenir cette année...ou pas !

Bonne année 2010 !!!
Partager cet article
Repost0