Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 18:49

 

Titre : Risen 3 Titan Lords

Editeur : Deep Sylver

Développeur : Piranha Bytes

Genre : RPG

PEGI : 16

Sortie : 15/08/2014 sur PS3, XB360, PC

Testé sur PS3 à partir d'une version commerciale

 

 

"Aux origines du mal"

 

Risen 2 Dark Waters, développé lui aussi par Piranha Bytes, a offert à de nombreux joueurs la possibilité d'évoluer au sein d'un rpg plutôt abouti prenant lieu et place dans l'univers de la piraterie. Affublée de quelques lacunes en terme de gameplay et de technique générale, cette aventure  avait néanmoins de très grandes qualités. Notamment en terme de narration, de rythme, d'humour, et de liberté de choix pour le joueur dans les options qui se présentaient à lui pour customiser son personnage de la manière voulue. On peut dire que cette suite était attendue au tournant, et d'une manière générale l'envie de savoir si les points forts du second opus seraient cette fois-ci sublimés par des améliorations notables titillait pas mal de rôlistes. Risen 3 Titan Lords étant arrivé à bon port (oui bon il est de sortie dans le commerce quoi) depuis peu, allons donc voir de ce pas ce que renferment les entrailles du Kraken.

 

 

"Des débuts plus que prometteurs"

 

Tout commence après un vilain cauchemar alors que votre galion appareille sur la côte au Crabe. Vous incarnez le fils de Barbe d'Acier, le frère parmi tant d'autres on peut le supposer de la jolie Patty, l'héritier d'une lignée de pirates renommés à travers les océans. Alors que vous commencez à explorer cette côte sauvage et pourtant idyllique où palmiers, jolies rivières, et oiseaux colorés participent au dépaysement, vous tombez rapidement sur une faune plus hostile ayant déjà réduit à l'état de cadavres quelques malheureux corsaires un peu trop optimistes. Heureusement vous vous étiez déjà équipé de la lame de votre défunt père, d'un pistolet de duel capable de dépanner lors d'un affrontement, et de tout l'attirail du pirate accompli.

 

A ce stade peu avancé de l'aventure de nombreuses choses vous auront déjà sauté au yeux : les menus de Risen 3 sont clairs, lisibles, et agréables. Très proches de ceux que l'on a pu connaître auparavant. La magie a quant à elle fait son grand retour pour notre plus grand plaisir. Elle est d'ailleurs divisée en trois familles : vaudou, cristal et runique.  Graphiquement l'évolution est notable malgré un framerate douteux, et un duo aliasing-clipping trop présent. C'est pas le Pérou, on dirait plutôt les caraïbes, pourtant  la magie opère, et l'environnement donne envie d'être découvert, d'autant plus que l'exploration semble déjà être gratifiante en terme de loot. L'animation des protagonistes a tout simplement franchi un énorme palier pour donner des déplacements beaucoup plus crédibles, mais également une bien plus grande fluidité lors des affrontements. La mise en scène est quant à elle devenue plus cinématographique, rappelant ce qui se fait du côté des Assassin's Creed, Uncharted ou autre Tomb Raider. A ce titre nous apprécierons les finish moves qui accompagnent la fin de pas mal de combats.

 

Cela fait moins d'une heure que nous jouons à Titan Lords et déjà les progrès réalisés par le développeur sautent aux yeux : l'envie d'avancer dans l'aventure est totale, nous suivons donc ce fantôme de pirate dénommé Crow au sein du vieux temple abandonné dans le but de nous éclairer un peu plus sur les origines de nos troubles nocturnes. Malheur nous en a pris, puisqu'une fois arrivé devant une grotte sombre à la forme de crâne nous découvrons à l'intérieur de celle-ci une porte qui donne sur un monde parallèle dont tout laisse à penser qu'il s'agit de l'enfer. Un esprit maléfique en sort, aspire l'âme de notre jeune héro, laissant à la belle Patty le soin d'enterrer sa dépouille. Mais pourquoi donc l'âme de ce machiavélique Crow vous a-t-elle poussé à venir jusqu'ici ? Que va-t-il bien pouvoir advenir du tas de chair bientôt putréfiée qui git au pied de ces deux superbes cocotiers ? Il est grand temps de plonger enfin dans Risen 3, nous verrons donc s'il confirme les belles promesses de son tutoriel sur toute la longueur de son scénario.

 

 

" Alors, qu'est-ce qu'on mange moussaillon ? Un filet de kraken ?"

 

Ce Risen 3 Titan Lords est un jeu immensément riche ! Sous une structure quasi similaire à son prédécesseur il enrichit l'expérience en multipliant les quêtes annexes, les rencontres avec des PNJ tantôt amusants tantôt menaçants, qui n'hésitent pas à nous entrainer dans des aventures la plupart du temps intéressantes.

 

A côté de la trame principale assez classique finalement (un homme devra découvrir son humanité afin de sauver l'humanité toute entière ou sombrer dans le mal et faire sombrer l'univers avec lui) le joueur a la chance de bénéficier d'un excellent travail en terme d'écriture de la part des concepteurs du titre. Alors que nous sommes amenés à quitter les îles pour voguer vers notre destinée en compagnie de nos plus fidèles alliés de nombreuses histoires se mêlent pour donner une véritable consistance à cet univers fait de piraterie et de médiéval fantastique. Le tout est d'ailleurs sublimé par une vostfr de premier ordre, où les répliques bien senties fusent avec maestria. La psychologie des protagonistes est fouillée, riche, intéressante. D'autant plus pour les marins d'eau douce qui ont déjà parcouru Risen 2, tout simplement parce que le scénario s'inscrit dans le droit fil des aventures précédentes : c'est toujours agréable de découvrir le destin funeste ou la réussite d'un personnage de Dark Waters. La traduction des dialogues et des menus est exemplaire, nous confortant dans l'idée que mieux vaut une bonne traduction qu'une vf bâclée comme c'est souvent le cas de nos jours. Le joueur est amené à choisir son compagnon d'armes parmi celles et ceux qu'il aura recruté auparavant, entrainant de fait des réactions très différentes et ouvrant la possibilité à d'autres sous histoires. Patty, la sœur du héro faut-il encore le rappeler, pourra utiliser ses atouts féminins pour découvrir l'emplacement de trésors légendaires alors que votre compagnon vaudou saura vous healer de temps en temps. A chacun ses aptitudes, et c'est tant mieux. Bref, Risen 3 est un jeu ambitieux dans le fond : nous ne nous en plaindrons pas !

 

Du côté de l'évolution du personnage elle est elle aussi quasi identique à ce qui se faisait avant dans la série : les points de gloire acquis lors des combats ou en terminant des quêtes vous permettent de déterminer vos attributs (corps à corps, à distance, ruse, influence, résistance, dextérité, magie, esprit), alors que c'est votre or qui vous permettra d'acheter des spécialisations (compétences) auprès des instructeurs disséminés un peu partout dans le monde. Vous pourrez user de  trois types de magie dont une en particulier en fonction de vos choix, mais il faut avouer que le vaudou fait toujours autant plaisir avec ses empoisonnements, ses métamorphoses, ou ses poupées bien spéciales. Rien de bien difficile ici, le joueur est totalement libre de construire son personnage comme il l'entend.

 

Bien sûr il faudra s'équiper en conséquence, entre le choix des armes, des habits et accessoires qui amélioreront vos attributs de manière permanente tant que vous les porterez. Il est bon de noter que certains objets légendaires peuvent booster vos caractéristiques de manière permanente eux aussi, à la différence que ce sera pour toute l'aventure. Pour ce faire il vous faudra lire, et lire encore, les ouvrages disponibles dans Risen 3. En résumé : les possibilités offertes sont nombreuses, et tous les cheminements sont envisageables. A l'instar des  titres estampillés Elder Scroll vous pourrez très bien jouer à l'explorateur pendant des heures sans vous préoccuper de la trame principale.

En ce qui concerne la taille des maps elle est plutôt vaste en général, lorgnant plus du côté d'un Fable agrandi que d'un Skyrim. Vous pourrez activer des portails de téléportation à plusieurs emplacements des cartes pour vous déplacer plus rapidement, en gardant en mémoire que pour naviguer entre les îles vous le ferez sur votre galion de manière automatique, même si quelques batailles navales pas très réussies seront obligatoires.

Le level design est très correct, offrant des identités propres aux régions que vous visitez. Un joueur curieux et avide d'exploration en aura pour son argent, il pourra s'adonner à la flibuste pendant plusieurs dizaines d'heures en trouvant régulièrement du contenu en matière de quêtes. Certaines relevant de choix et annulant d'autres de facto, refaire le jeu sera tout à fait envisageable pour modifier le cours des évènements.

Titan Lords offre aussi un bestiaire assez large, oscillant entre créatures maléfiques, animaux sauvages et monstruosités historiques.

Vous l'aurez compris ce rpg bénéficie d'un background très approfondi, d'un univers très riche fourmillant de vie, assez grand pour y passer des heures : de ce point de vue là c'est gagné, l'impression laissée par le tutoriel est juste.

 

Là où le bas blesse c'est du côté technique de la chose. Attention, les progrès en terme d'animation et de stabilité sont visibles ! Certains passages dépaysent même totalement. Cependant on ne peut pas passer outre une distance d'affichage risible, un clipping permanent, un aliasing de tous les instants et un système de lock automatique qui aurait gagné à être plus précis. Certaines zones du jeu sont carrément moches, et c'est dommage parce que leur atmosphère aurait mérité plus de moyens. On a tout de même la sensation d'être face à un jeu basique de 2008 en matière de réalisation générale, ce qui fait un peu tache sur le joli tableau dressé jusqu'ici.

On peut ajouter que certains objectifs de quêtes ne sont pas assez précis, que quelques autres sont tout simplement buggés (ils sont tout de même très rares).

Si on y ajoute un système de combat pas terrible, qui devient un peu plus intéressant après quelques heures passées à monter son personnage, il y a tout de même de quoi refroidir les amateurs de jeux AAA notamment ceux qui ne jurent que par une technique maitrisée de bout en bout.

 

 

"Hey ho, il est comment ce rhum ?"

 

16/20

 

Il est temps de conclure ce test, et je ne cacherai pas mon enthousiasme. Peu importe les défauts qu'il traine, Risen 3 Titan Lords est une réussite. Un vrai de jeu de rôle au sens noble du terme, bourré de bonnes intentions, plein de vie, attachant, et surtout amusant. Cependant son côté old school, ses nombreuses tares techniques, et son gameplay perfectible font qu'il n'atteint pas le nirvana du monde vidéo ludique. Il ne fait que frapper à la porte en jurant que la prochaine fois, ce sera la bonne.

 

+ monde vaste, vivant, coloré, prenant

+ très nombreuses quêtes

+ liberté du joueur

+ belle narration, écriture poussée

+ un peu mieux que Risen 2 question réalisation

+ humour bien senti

+ durée de vie, rejouabilité

 

- très limite techniquement

- pas de vf (mais est-ce un défaut?)

- quelques bugs

- combats peu passionnants

- rares scènes obligatoires et agaçantes au possible

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Jonh 13/08/2014 10:01

Très beau test j'adore tout est très bien réaliser et aéré un régal a lire